Pour une révision des distances d’implantation des éoliennes

Publié le 15 décembre 2018

Compte tenu de la prolifération des projets d’implantation de parcs éoliens dans les plus beaux paysages de France, et notamment dans le Cantal, j’ai proposé à plusieurs reprises que les distances minimales d’implantation des éoliennes par rapport aux habitations soient revues à la hausse pour être portées de 500 à 1 000 mètres, ou bien d’instaurer une distance minimale égale à dix fois la hauteur de la machine comme cela se pratique dans d’autres pays.

Dans une réponse à une question écrite que j’avais déposée, le ministre de la Transition écologique et solidaire indique que, dans un contexte où le président de la République a annoncé un triplement de la production des éoliennes terrestres à l’horizon 2030, “le gouvernement n’envisage pas de revoir ces règles de distance d’éloignement minimale des éoliennes”…