Lettre au Premier ministre contre le projet de réduire la vitesse à 80 km/h

La proposition de réduire à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes départementales et nationales, qui semble séduire le Gouvernement, ignore les difficultés de déplacement dans les départements qui n’ont pas la chance de bénéficier de 2 fois 2 voies ni d’autoroute.

J’ai interpellé le Premier ministre pour l’alerter sur les conséquences d’une telle mesure et lui demander de renoncer à ce projet qui serait extrêmement pénalisant pour les territoires enclavés.

Partagez !
Facebook
Twitter
LinkedIn