Le Cantal mobilisé contre les 80 km/h

Le 26 avril, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, était reçu en préfecture pour une réunion destinée à présenter le train de mesures décidées par le Comité interministériel à la sécurité routière, dont la limitation de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur le réseau secondaire.

Je lui ai remis à cette occasion les plus de 12 000 signatures qu’a recueillies ma lettre-pétition au Président de la République contre cette limitation de vitesse.

A l’issue de cette réunion, j’ai tenu une conférence de presse devant la préfecture avec le président du Conseil départemental du Cantal, les présidents ou représentants des trois chambres consulaires et de plusieurs organisations patronales ou socio-économiques afin de dénoncer une nouvelle fois cette mesure qui va ramener le Cantal à des temps de trajet du début des années 80 et aura des conséquences tant sur le quotidien de ses habitants que sur son attractivité.

Partagez !
Facebook
Twitter
LinkedIn